Paradermologie.com

Fleurs de pissenlit et ses akènes

   Paradermologie   

KezaKo ?

 

 

Parlons d'une méthode qui a fait ses preuves depuis maintenant 8 années et qui ne cesse d'évoluer.

L'objectif principal de cette méthode est l'Épigénétique qui est de redonner au corps sa capacité naturelle, son intelligence naturelle à s'auto-régénérer et à s'auto-réguler.

Le second objectif de cette méthode consiste à reprogrammer tous nos petits automatismes qui nous pilotent par habitude.

Quand votre physiologie est nettoyée, vous êtes dans de meilleures dispositions pour que, psychologiquement, tout rentre dans l'ordre !

Enfin, le troisième objectif : Reprendre sa vie en main, déverrouiller l'autopilote !

Nous avons créé une communauté afin de poursuivre les bienfaits des différents programmes. Ce n'est pas tout de réparer la machine, faut-il savoir l'entretenir pour éviter les dysfonctionnements.

Cette communauté composée de chercheurs, de scientifiques mais aussi de bénéficiaires de la Paradermologie se sont donné comme mission de faire évoluer cette discipline dans le cadre de la médecine fonctionnelle.

Elle est disponible pour répondre à vos questions ou vous donner des conseils pour tous nos programmes :

Fatigue nerveuse, burn-out, prise de poids, troubles du transit, du sommeil, dépressions physiologiques, addictions, infertilité, préparation d'un événement important : réunion, examen, épreuve sportive, etc.

Elle vous propose même d'en faire partie !

Nous avons besoin de témoignages, de pédagogie et de relais pour faire progresser cette merveilleuse thérapie qu'est la Paradermologie.

 

Effets secondaires

Doit-on redouter des effets secondaires ?

OUI !

Ils sont de deux types :

Le premier est l'objectif visé : on va mieux ! Le corps et son métabolisme sont nettoyés et ils fonctionnent bien.

Le second est plus subtil.

Lorsque vous entreprenez une cure en Paradermologie, il faut redouter un effet quasi systématique : l'attachement. On devient "addict" à la thérapeute tout autant qu'à sa thérapie.

Je m'explique.

On vient au 12 Rue d'Astorg parce que quelque chose cloche, alcool, tabac, trouble du sommeil ou de l'humeur, surpoids, etc. La thérapeute nous prend en charge, réalise un diagnostic et officie.

Rien de particulier si ce n'est le comportement de cette praticienne. Ce qui est troublant, c'est son énergie et sa joie de vivre. Une vraie publicité pour son art.

Si ça marche sur elle, il faut essayer sur moi.

Et ça dure, au fil des séances, elle sait ce qui ne va pas chez nous et fait tout pour nous rétablir, dans la joie et la bonne humeur. Ce que nous savions depuis longtemps sur nos tracas, elle semble le savoir aussi et cela devient presque intime : elle nous connaît presque mieux que nous-même car elle sait ce qu'il faut faire pour qu'on aille mieux. C'est déroutant, magique voire mystique (à ne pas confondre avec Miss Tick !) Et on veut que ça dure !

Et on s'attache, ce distributeur de dopamine doit continuer à nous faire aller mieux, encore et encore. L'annonce de la dernière séance est déchirante : pourquoi m'abandonnes tu ?

Tellement que cela en devient pathologique et à partir de là, on change de domaine de la médecine, de fonctionnelle, on part vers la médecine comportementale. Et il faut changer d'adresse.

Tout cela pour dire que les cures sont efficaces et qu'une fois que la machine est réparée, il faut en reprendre le contrôle.

D'où l'idée qu'ont eu quelques amis, tous passés entre les mains expertes du 12, de faire une communauté en Paradermologie. Le principe est d'accompagner ceux qui ont profité de la Paradermologie pour faire durer les effets : reprendre le contrôle de la machine et l'entretenir.

Et en faire profiter les autres.

Cette communauté va ouvrir son site "paradermologie.com" et vous donner conseils alimentaires, sportifs, le forum vous permettra de poser des questions ainsi que de publier votre témoignage.

Tout cela dans la joie et dans la bonne humeur car grâce à la Paradermologie, nous en somme capables.

Alors soyons heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple !

 

Venez voir notre communauté sur Paradermologie.com

L'eau

                                                                                                                            L'eau

S'il est nécessaire de boire, la médecine chinoise nous rappelle que boire excessivement (et surtout froid !) fatigue la Rate et les Reins. Pour beaucoup de personnes qui se forcent à boire, cette "surconsommation d'eau" peut être assimilée à du grignotage, la culpabilité en moins. Nous rappelons que, sauf problème, il faut boire à sa soif. D'autre part, boire avant ou pendant le repas est parfaitement nuisible au feu digestif et revient finalement à le "noyer" Ceci est d'autant plus néfaste que la boisson est prise froide, voire glacée, erreur assez répandue, hélas. Par contre, finir son repas par une boisson chaude est une bonne habitude et aide à une bonne digestion. En conclusion, il est préférable de boire en dehors des repas, la quantité dépendant de notre constitution, de notre âge, de notre activité physique, du climat, pour ne citer que les facteurs les plus importants.

Les urines :  un bon moyen de contrôle 

La couleur et l'odeur des urines son effectivement de bons indicateurs de nos besoins "réels" en eau. Les urines doivent être légèrement colorées, de couleur paille. De couleur plus foncée ou d'odeur plus forte, il faut diluer et donc boire davantage. Transparente, donc trop diluée, il faut réduire la boisson, les urines suivantes permettant de vérifier le bon réajustement.

Plus le corps vieillit, plus il se déshydrate. Cette déshydratation est aggravée chez les personnes du troisième âge, qui peuvent perdre la sensation de soif. Ces personnes auront tout intérêt à surveiller qu'elles boivent "suffisamment".