bg2.png

L'eau

                                                                                                                            L'eau

S'il est nécessaire de boire, la médecine chinoise nous rappelle que boire excessivement (et surtout froid !) fatigue la Rate et les Reins. Pour beaucoup de personnes qui se forcent à boire, cette "surconsommation d'eau" peut être assimilée à du grignotage, la culpabilité en moins. Nous rappelons que, sauf problème, il faut boire à sa soif. D'autre part, boire avant ou pendant le repas est parfaitement nuisible au feu digestif et revient finalement à le "noyer" Ceci est d'autant plus néfaste que la boisson est prise froide, voire glacée, erreur assez répandue, hélas. Par contre, finir son repas par une boisson chaude est une bonne habitude et aide à une bonne digestion. En conclusion, il est préférable de boire en dehors des repas, la quantité dépendant de notre constitution, de notre âge, de notre activité physique, du climat, pour ne citer que les facteurs les plus importants.

Les urines :  un bon moyen de contrôle 

La couleur et l'odeur des urines son effectivement de bons indicateurs de nos besoins "réels" en eau. Les urines doivent être légèrement colorées, de couleur paille. De couleur plus foncée ou d'odeur plus forte, il faut diluer et donc boire davantage. Transparente, donc trop diluée, il faut réduire la boisson, les urines suivantes permettant de vérifier le bon réajustement.

Plus le corps vieillit, plus il se déshydrate. Cette déshydratation est aggravée chez les personnes du troisième âge, qui peuvent perdre la sensation de soif. Ces personnes auront tout intérêt à surveiller qu'elles boivent "suffisamment".